Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
relachetesreves.fr

relachetesreves.fr

Pour continuer à rêver, relâches tes rêves.

Ouverture 2019 sur le lac du Der : Immensité, paysages magnifiques et poissons.

Carte du lac du Der et les zones de pêche que nous avons exploité.

Carte du lac du Der et les zones de pêche que nous avons exploité.

 

 

Le lac du Der :

Le lac du Der offre des paysages magnifiques et une immensité d’eau à perte de vue.

Le niveau du lac est à son maximum et en bordure  les arbres et  leurs branches sont dans l’eau, ce qui est d’une beauté incroyable. Les  différentes espèces d’oiseaux  nagent paisiblement dans ce havre de paix.

Lorsque l’on regarde la carte du lac, tout parait très simple, les bras sont les uns à coté des autres et on se dit qu’il suffira de naviguer pour les explorer. Arrivé  sur le lac, on voit de l’eau à perte de vue et les bras si facile à repérer sur la carte sont bien loin.

Notre ouverture 2019, zone de pêche :

Cette année 2019 sera la troisième ouverture sur le Lac du Der pour moi. Nous avons décidé de pêcher 2 jours sur des zones bien distinctes que nous avons déjà pratiquées.

Le premier jour, nous décidons de mettre à l’eau à la presqu’ile de némour tout au bout du chemin sur la mise à l’eau désigné par un  « A »  sur la carte ci-dessus pour pêcher la zone 1 entourée en bleu qui représente une partie du Vieux Der et l’anse de Braucourt.

Le second jour, nous décidons de pêcher des anses en bordure du grand bassin. On mettra donc à l’eau au point désigné par un « B » sur la carte pour explorer la zone 2 entourée en vert.

Si vous souhaitez avoir des renseignements pour pêcher ce lac, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet :

https://www.pecheauder.com/

Bravo à cette UFAPPMA qui instaure depuis cette année un système de bague pour limiter les prises et préserver le cheptel.

Compte rendu de ces deux jours de pêche :

Comme prévu, les conditions météo ne sont pas favorables un flux de nord est bien installé depuis le début de la semaine et un soleil de plomb.

Nous rejoignons les bordures du lac avec Patrick vers 6 h00. Après une mise à l’eau rapide, on se dirige vers une bordure où j’ai déjà touché du poisson.

Premier lancé et première touche, pas le temps de ferrer. Le brochet continue à suivre  le leurre jusqu’au bateau  et dans cette eau cristalline, j’aperçois un beau poisson d’au moins 80 cm.

Ils sont là et c’est cool le moral est gonflé à bloc. On continue et je reprends une petite tape impossible à ferrer contre la bordure, je ramène le leurre  vers le bateau et j’aperçois un brochet d’au moins 90 cm derrière le leurre.

Le temps de dire à mon coéquipier de regarder ce beau poisson, j’aperçois une autre masse derrière lui, je crois rêver. Et non c’est un second brochet de la même taille qui suit le premier.

Je n’ai jamais vu cela, on voit des poissons magnifiques et on ne les fait pas mordre.

On relance et Patrick prends de suite une tape mais impossible à ferrer. Ils ont vu le bateau s’est perdu.

On continue d’explorer les bordures puis la cassure puis le large puis les bordures mais rien y fait c’est compliqué.

J’arrive tout de même à faire un brochet de 60 cm vers 11 heures.

Patrick prend une grosse cartouche dans six mètres d’eau mais il se décroche.

On pense à ce moment être maudit mais on ne se décourage pas et on continue.

L’après midi commence avec un vent qui se lève, on espère le meilleur, les vagues se forment rapidement et on joue de moins en moins les malins, on rejoint la bordure.

Pas de vif, pas de trace de poisson, les zones sont désertes.

Tout à coup on entend un gros plouf derrière nous, on se déplace et on aperçoit un silure d’au moins deux mètres  sorti  de nulle part.

On voit du poisson mais on en attrape peu.

Il est l’heure de rentrer et de se reposer car ce soleil de plomb nous a fatigué.

Pour le second jour, on décide de mettre à l’eau au point « B » sur la carte ci-dessus, pour pêcher la zone « 2 » encerclée en vert.

Cette zone nous a déjà rapporté du poisson lors des ouvertures précédentes.

C’est parti, on explore les zones les unes après les autres  et j’ouvre les compteurs avec un brochet de 60 cm. Ce n’est pas celui que je cherche mais c’est un poisson.

On explore une petite reculée et on voit des tanches de belles tailles se regrouper, en pêchant autour on voit des brochets de 70 cm qui se promènent et qui ne veulent pas de nos leurres. C’est terrible de les voir juste à coté de nous en train de nous narguer.

Patrick prendra aussi un poison de 60 cm et moi deux autres.

On n’est pas capot mais on n’a pas réussi à trouver le poisson trophée tant espéré.

Le soleil nous a encore bien fatigué, il est l’heure de rentrer à la mise à l’eau et de se remettre une fois de plus en question car des pêcheurs ont réussi à faire de beaux poissons. Preuve que c’était possible.

On reviendra l’année prochaine en espérant attraper ce poisson trophé qui me fait tant rêver.

N’oubliez pas que :

Pour continuer à rêver,

Relâche tes rêves.

Salut.

Brochet de 94 cm pris à l'ouverture en 2016.

Brochet de 94 cm pris à l'ouverture en 2016.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nadine 22/04/2019 20:18

Vous n' êtes pas récompensé de votre ténacité. Dommage.ce sera pour une autre fois...
Vous avez passé un bon week end quand même.