Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
relachetesreves.fr

relachetesreves.fr

Pour continuer à rêver, relâches tes rêves.

A la découverte des lacs de la forêt d’Orient.

A la découverte des lacs de la forêt d’Orient.

 

Les lacs de la forêt d'orient sont composés de 3 lacs : Le lac d’Orient, le lac d’Amance et le Temple.

Pour cette cession découverte, nous avons décidé de pêcher le lac D’orient et le lac d’Amance.

Le lac d’Orient :

C’est un lac réservoir d’une superficie de 23 kilomètres carrés qui est conçu pour éviter et protéger Paris des inondations.

Si on se réfère aux pêcheurs habitués de ces lacs, le lac d’Orient abrite des brochets plus gros mais plus difficile à capturer à cause de la pression de pêche.

Sur ce lac seul la navigation au moteur électrique est autorisée.

La mise à l'eau au port est parfaite.

Le lac d’Amance :

C’est un lac artificiel d’une superficie de 480 hectares qui est voué au motonautisme. Ce qui veut dire que les pêcheurs peuvent se déplacer avec des moteurs thermiques.

Ce lac est moins profond et abrite des hauts fonds herbeux et des cassures.

La mise à l’eau se fait au port et il faut être détenteur d’un badge pour ouvrir la barrière disponible auprès de la capitainerie avec sa carte de pêche. Attention de bien respecter les horaires d’ouverture de la capitainerie pour éviter d’attendre devant la barrière.

Ces lacs sont gérés par l’APPMA des lacs d’Orient qui n’est pas réciprocitaire, il vous faudra donc acheter une carte spéciale pour les pêcher.

N’hésitez pas à visiter le blog de la société de pêche :

http://les-pecheurs-dorient.over-blog.com/

 

La pêche des de lacs d’Orient :

Nous ne connaissons pas du tout ces lacs et nous emportons une carte téléchargée sur internet dans mon sondeur. Nous ne sommes pas sur du tout des fonds qu’elle indique car ce lac change de niveau toute l’année. Bref on va se débrouiller.

Quelques demandes d’infos aux pêcheurs locaux et on nous dit : Les lacs sont sur OFF (le poisson ne mord pas) depuis quelques jours.

Le logement est réservé depuis quelques mois, tant pis on va tout de même tenter notre chance sur ces lacs mythiques où nagent des grands brochets avec mon ami Antoine.

Vendredi : Pêche du lac d’Orient.

On arrive sur les lieux et on trouve une superbe mise à l’eau bétonnée, çà ne rigole pas ici.

Une dizaine de barques sur le lac, effectivement il n’y a pas foule.

On décide d’une stratégie vu le vent et c’est parti. On trouve des vifs rapidement au sondeur et on explore une couche d’eau  dans quelques mètres de profondeurs mais sans réussite.

N’ayant pas de touches, on décide de gagner en profondeur, et tout de suite on touche un superbe poisson.

Je le vois monter sur le leurre dans l’eau cristalline à deux mètres du bateau. Il prend le leurre, je ne veux pas ferrer à vue trop tôt, j’attends une fraction de seconde. Je le ferre, il est au bout et se décroche au bout de quelques secondes.

C’est l’histoire d’une attaque un mètre trop tard et de quelques centimètres  pour qu’il  engame correctement le leurre. Ce poisson était largement métré.

On est déçu mais d’un autre coté on se dit que çà commence bien et on va continuer. Cela va bien finir par payer.

Un peu plus tard dans la journée, on trouve une belle cassure avec un plateau herbeux, çà sent le brochet.

A peine lancé j’ai un suivi d’un brochet de 80 cm qui retourne au bateau, décidément quand çà veut pas.

Antoine enchaîne deux suivis à son tour sur des gros leurres de 25 cm qui retournent aussi au bateau.

On décide de pêcher avec des plus petits leurres et là plus aucun suivi.

On remet des gros leurres et on reprend correctement la dérive et boum, touche pour Antoine mais le poisson se décroche.

Au total on aura 8 suivis de poissons maillés.

Il est l’heure de regagner la mise à l’eau car le propriétaire du logement nous attend pour nous remettre les clés.

Pour une première journée sur un lac en OFF, avec un peu plus de réussite on faisait une belle pêche.

On rentre au logement et on scrute windy l’application du vent sur internet, les nouvelles ne sont pas bonnes et j’ai bien peur que l’on ne puisse pas pêcher demain.

Samedi :

On se lève le matin, j’ai entendu les bourrasques de vent toute la nuit.

On a décidé de pêcher le lac d’Amance, je dis à Antoine on va aller voir mais je ne mettrai pas notre sécurité en danger pour pêcher. Le vent est plus fort que nous et il ne faudrait pas que le weekend tourne à la catastrophe.

On se rend donc sur les berges du lac d’Amance, le vent souffle et les rafales sont impressionnantes même du bord. Quelques bass boat se sont aventurés à l'entrée du lac.

On décide donc de ne pas pêcher et remettre cette sortie à dimanche.

 

Dimanche : La découverte du lac D’amance :

On arrive à la mise à l’eau qui est aussi parfaite.

Une quarantaine de barque sont sur le lac de 480 hectares et tout le monde se suit.

Le vent se lève de secteur Nord Est, décidément la météo n’aura pas été avec nous.

On décide de pêcher les cassures autour du grand haut fond du milieu du lac.

De nouveau nous avons de suite 3 suivis de beaux poissons. Bref on passe à la suite car il ne faut tout de même pas être capot.

Dans les vagues qui se forment, on trouve un beau poste sur la bordure.

Antoine fait de suite un poisson maillé, çà s’anime.

J’ai des touches sur un gros leurre mais inférable, à chaque fois ils se décrochent. On essaie de mettre des leurres plus petits et plus rien.

On remet les gros leurre, enfin surtout un bien précis et bing Antoine refait un poisson.

Et puis plus rien l’activité est passée, dur dur.

A force de chercher et de tourner dans ces cassures et ces plateaux, je vais tout de même arriver à attraper 2 poissons après huit touches ratées ou inférables.

On a fait tous les poissons sur le même leurre, un swimbait de 23 cm que l’on utilise quand çà ne mord pas. Les spécialistes auront compris.

A noter qu’à midi il ne restait plus beaucoup de barques sur les lacs, que se soit vendredi et dimanche.

Les bateaux à moteur lancés à pleine vitesse sur le lac d'Amance.

Nous avons pu profiter du spectacle des bateaux à moteur et des jets ski  lancés à toute allure sur le lac, on était quelques fois un peu tendu en les voyant passer prés de nous.

Il est l’heure de regagner la mise à l’eau, le weekend découverte des lacs d’Orient se termine.

La météo ne nous a pas aidé et nous n’avons pas eu beaucoup de réussite non plus.

Nous avons passé un bon moment et nous connaîtrons des jours meilleurs.

L’ambiance était bonne sur le bateau et c’est bien cela le principal.

N’oubliez pas,

Pour continuer à rêver,

Relaches tes rêves.

Salut.

 

 

Antoine avec un beau brochet du lac d'Amance.

Antoine avec un beau brochet du lac d'Amance.

La bonne humeur à bord du bateau.

La bonne humeur à bord du bateau.

La remise à l'eau des poissons.

La remise à l'eau des poissons.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tschan JC 13/05/2019 21:12

Merci pour le partage la pêche pas facile en ce moment même sur le lac de la Madine mais c'est le début de la saison ,