Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
relachetesreves.fr

relachetesreves.fr

Pour continuer à rêver, relâches tes rêves.

L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.

Florian attrape une truites avec un hameçon simple.

Florian attrape une truites avec un hameçon simple.

1. Peux-tu te présenter ?

 

Salut, Florian Pinto, pêcheur dans l’âme et passionné depuis ma plus tendre enfance. J’ai débuté la pêche à l’âge de 8 ans dans de toutes petites rivières du Piémont des Vosges, avec tonton Frantz, lol ! A l’époque où l’on pêchait encore avec des cannes en bambous ! Un morceau de nylon, un hameçon N4, quelques plombs, un joli vers de fumier, que je cherchais chez mon grand-père. On ne pouvait pas faire plus simple pour de la pêche au toc... On aurait tendance à dire qu’un hameçon N4 c’est gros, mais mon oncle me disait qu’en mettant un hameçon assez gros, les petites truites n’engamaient pas trop profondément. Ce respect du poisson existait déjà bel et bien il y a 30 ans, même si effectivement je mangeais plus de truites qu’actuellement, lol.

 

J’ai fait ensuite mes débuts dans la pêche au coup avec mon père. Mais là aussi c’était simple, juste avec une canne fixe de 5 ou 6m, en canal ou en étang.

C’est également avec lui que j’ai fait mes premiers lancés à la recherche du carnassier. A l’époque ça se limitait à quelques cuillères, dont la fameuses lussox et quelques Rapala ! Et on laissait aussi se balader de temps en temps un vif, le plaisir de voir descendre le bouchon… Ça m’était toujours un petit coup d’adrénaline !

 

Au jour d'aujourd’hui une bonne partie des pêcheurs qualifie de ‘viandard’ ceux qui pêchent au vif. J’ai souvenir qu’avec mon père on piquait le triple sur le dos et on ferrait à la touche. Ce qui ne nous empêchait pas, déjà à l’époque (il y a une vingtaine d’années) de relâcher nos prises dans de bonnes conditions. En tout cas, Les poissons n’étaient pas plus abîmés qu’actuellement, avec les gros leurres équipés de 2 gros triples…  

 

Les études, un métier prenant, ne me laissaient plus trop la possibilité et le temps d’aller au bord de l’eau, jusqu’en 2010, l’année où j’ai acheté ma première barque…

Je me suis remis un peu plus sérieusement dans la pêche aux leurres, avec l’explosion du marché du leurre. J’ai eu comme beaucoup ma période d’acheteur compulsif !

 

En 2014, mes débuts en casting et mon premier voyage en Espagne, avec mon père en Extramadure. Quel souvenir, avec la prise de mon premier poisson de plus du mètre.

Tout s’est alors accéléré avec la connexion sur les réseaux, l’échange d’infos et de connaissances, le partage et la rencontre avec de nombreux pêcheurs. Merci à tous ceux qui m’ont permis de progresser plus rapidement, et avec qui je continue à partager des superbes moments au bord ou sur l’eau, ils se reconnaîtront.

2016, mes débuts en ‘Big Bait’, une année exceptionnelle avec la prise de mon premier mètré Alsacien à l’ouverture, et pour finir fin d’année avec 8 poissons de plus du mètre, incroyable !

2017, Merci Denis, Steph, et Fabien, qui m’ont permis de rencontrer Gilles Caudin, puis Thomas Vogels (chef produit Illex), me voici dans la team Illex.

Voilà en quelques mots mon parcours et au jour d’aujourd’hui ma pêche de prédilection est celle de la traque des gros brochets, une pêche prenante et tellement passionnante.

Pour les petits leurres plus typés ‘perche’, j’ai eu de super résultats, et même sur les brocs.
Pour les petits leurres plus typés ‘perche’, j’ai eu de super résultats, et même sur les brocs.

 

2. Depuis quand as-tu décidé de remplacer les hameçons triples par des hameçons simples sur tes leurres ?

 

Je dirais 2015 lorsque je me suis mis à la pêche de la truite aux leurres. Les truites sont des poissons fragiles, c’était pour moi logique d’essayer de moins les abîmer pour une release dans les meilleures conditions.

Pour les montages avec un armement ventral en 360°, suffit de mettre un simple !
Pour les montages avec un armement ventral en 360°, suffit de mettre un simple !

 

3. Pratiques-tu la pêche aux leurres avec des hameçons simples pour toutes les pêches et pour toutes les espèces de poissons ?

 

Oui. 90% de mes Poissons Nageurs sont équipés de simples. 90 %, car j’ai un type de leurre où je laisse le triple ventral et je vous expliquerai plus bas pourquoi.

Comme je l’ai dit juste au-dessus, sur la truite, où pour avoir fait des sessions avec des potes, le nombre de décrochés n’est pas plus élevés.

J’ai testé sur l’aspe cette année avec une belle réussite, malgré ses attaques fulgurantes. Et 2 sessions où nous étions deux et où ça été kiffe kiffe niveau loupés et décrochés, alors que lui était en triple. 

Et j’y suis passé aussi sur le brochet, depuis deux ans et même sur les gros leurres.

Je rajouterai juste que je pêche également 100% sans ardillons depuis maintenant 3 saisons.

Sur les jerk, double anneau brisé aussi sur l’armement ventral et je rajoute parfois du fil de plomb pour palier à la différence de poids par rapport à un triple, ou tout simplement pour qu’il coule plus vite.
Sur les jerk, double anneau brisé aussi sur l’armement ventral et je rajoute parfois du fil de plomb pour palier à la différence de poids par rapport à un triple, ou tout simplement pour qu’il coule plus vite.

 

4. Quelles sont tes raisons qui t’ont amené à choisir cette stratégie de l’hameçon simple ?

 

Tout simplement déjà, pour diminuer les dégâts sur les poissons.

Lorsque je me suis mis à fond ‘big bait’ fin 2015, je me suis rendu compte que je blessais pas mal de poisson, avec parfois des galères pour décrocher et avoir recours à la pince coupante lorsque c’était coffré entre autre. J’ai donc rapidement écrasé les ardillons pour faciliter le décrochage, mais aussi décrocher plus rapidement les poissons.

Malgré cela, sur certains leurres, essentiellement les leurres montés avec deux gros triples comme les gros poissons nageur, hard swimbait ou jerk, j’avais encore des déconvenues, comme un triple piqué dans la tête, la chair, voir les yeux. Et que même sans ardillons, lorsque c’était coffré et piqué dans les ouïes ça restait compliqué à sortir sans dégâts parfois. Gérer 2 pointes au lieu de 6, c’est quand-même beaucoup plus simple.

L’autre exemple, celui des montages shallow, qui sont beaucoup utilisés maintenant sur les gros leurres souples. C’est un bon montage qui laisse encore plus de liberté dans la nage du leurre et permet de pêcher des zones peu profondes avec des gros LS. Mais perso avec deux triples sous le leurre c’est une cata. Il m’arrive d’utiliser ce type de montage, mais je mets deux simples.

J’ai aussi été confronté, notamment sur la perche et la truite, d’avoir le triple avec les trois pointes plantées à l’avant de la gueule. Et là une fois de plus ce n’est pas évident à décrocher car ça ferme la gueule du poisson. Avec l’hameçon simple on évite ce genre de déconvenue. 

 

Je rajouterai encore plusieurs points du pourquoi j’ai franchi le cap et les points positifs dont je me suis rendu compte après ces quelques années de pratique :

  • Quasiment plus de soucis d’emmêlage dans l’épuisette. Et les poissons piqués en bout de bec se décrochent souvent tout seul une fois dans l’épuisette !
  • Risque d’accrochage moins élevé, donc moins de chance de perdre un leurre, en plus de ramasser moins de détritus (herbes, feuilles…) qu’un triple. Donc un leurre qui restera ‘pêchant’ souvent plus longtemps.
  • Moins de risque de se planter un hameçon dans la main ou ailleurs (toujours se ‘2 branches au lieu de 6’) et sans ardillons on évitera même le passage par la case urgences...
  • Moins d’emmêlage dans les boîtes de leurres
  • Il y a peu de risque de décrochage lorsqu’un simple est bien piqué. Les poissons que je décroche c’est très souvent dans les premières secondes (donc mal piqués) et j’en décroche quasiment plus pendant le combat, tout simplement car :

-  le simple pénètre jusqu’à la courbure, du coup quasiment aucun risque d’ouverture. Alors que ça m’est déjà arrivé de me faire ouvrir une hampe d’un triple et de perdre un gros poisson...

- Pas de point d’appui comme sur un triple

  • L’hameçon simple ne raye pas le flanc des leurres.
Sur les gros SwimBait c’est parfois plus compliqué vu le volume du leurre, et je laisse parfois un triple en ventral.
Sur les gros SwimBait c’est parfois plus compliqué vu le volume du leurre, et je laisse parfois un triple en ventral.

 

5. Peux-tu nous dire si tu décroches plus de poissons avec cette technique ?

 

Non, et même moins je dirais. Comme écrit juste au-dessus, un hameçon simple pénètre mieux, car il n’est pas gêné par les autres hampes comme pour un triple. Et il pénètre encore mieux sans ardillons, car l’ardillon freine forcément un peu la pénétration. Et lorsqu'on enlève un armement sans ardillons, on n’arrache pas de chair, le trou n’est pas agrandi !

 

Par contre sur une saison je vais louper peut-être quelques poissons de plus, sur des tapes courtes ou si le poisson ne saisit pas très bien le leurre par exemple. Mais comme j’en décroche quasiment plus pendant le combat, ça s’équilibre largement. Pour dire, lors de ma première saison en simple et sans ardillons, j’ai décroché 2 poissons pendant le combat. J’en décrochais beaucoup plus avec les triples…

En fait comme je pêche aussi sans ardillons, j’ai adapté quelques petites choses :

  • Ferrage ‘à retardement’, c’est à-dire que j’essaye au maximum d’attendre de sentir vraiment la tension du poisson avec de ferrer.
  • Travail du poisson canne basse, pour mieux contrer les rushs et éviter les chandelles !
  • J’ai toujours une épuisette avec moi. La plupart des poissons piqués en bord de gueule se décroche tout seul une fois dans l’épuisette. C’est donc une manipulation en moins et un poisson moins longtemps hors de l’eau.
  • Comme je pêche sans ardillons, je veille à bien garder la tension avec le poisson.
undefined

 

6. La plupart des leurres que l’on trouve sur le marché sont montés avec des hameçons triples. Penses-tu que cela puisse s’inverser dans l’avenir. Est-ce que la marque que tu représentes, pourrait être précurseur ?

 

Je ne sais pas si cela va s’inverser dans l’avenir. Mais ce que je peux dire c’est que j’ai des pêcheurs qui viennent m’écrire pour avoir des infos et conseils sur le choix et la tailles des simples à mettre sur les leurres.

 

Par rapport à ma marque, j’ai déjà eu des retours positifs par rapport à ça.

Après chez Illex, la plupart des PN à truite sont déjà montés en simples, surtout avec l’arrivée de l’Area Fishing.

Et c’est là où ça peut être incompréhensible parfois.

Je m’explique ; Pour les pêches en area c’est de la pêche ‘no kill’, donc pêche sans ardillons, comme sur tous les parcours ‘no kill’ ou de graciations.

Et là dans ce cas précis, les pêcheurs n’ont pas le choix oui certes, mais font des poissons en pêchant en simples sans ardillons ! Et même chose pendant les compétitions !

Le reste de l’année, la plupart des pêcheurs aux leurres pratique la même pêche, avec une remise à l’eau quasi systématique. Alors pourquoi ne pas rester sur la même pratique d’une pêche sans ardillons ?!

Donc perso il y a un moment donné où il faut être raccord avec sa pratique de pêche.

Ce n’est que mon avis.

 

Après il y a une autre question qui se pose. Est-ce que les pêcheurs sont prêts à acheter des leurres montés en simples ? Personnellement je connais peu de pêcheurs qui ont adopté cette pratique...

Moi je pense simplement qu’il ne faut pas toujours attendre que les choses viennent des autres. Tout pêcheur est en mesure de s’acheter quelques pochettes de simples et de faire ses propres tests.

C’est ce que j’ai fait.

 

J’utilise peu les montages shallow, mais c’est forcément en simples !
J’utilise peu les montages shallow, mais c’est forcément en simples !

 

7. Peux-tu nous dire quels hameçons et quelles tailles tu utilises pour armer tes leurres ? Peux-tu nous expliquer si tu choisis la taille des hameçons en fonction de la taille des leurres… Existe-il des hameçons spécial leurre ?

 

Lorsque j’ai commencé à monter mes leurres en simples, j’utilisais des Owner, Gamakatsu, Decoy..

Et depuis un an je n’utilise plus que les VMC. Déjà parce que c’est une marque Française et que c’est bien je pense, de promouvoir le ‘Made in France’.

De plus ils ont vraiment évolué ces dernières années dans la qualité des armements et l’étoffement de leurs gammes.

J’utilise les Predator Inline, de la taille 10 à 4/0 pour les plus gros leurres. 

Ce sont des simples spécialement conçus pour remplacer les triples sur les leurres. C’est pour ça qu’ils sont ‘Inline’, c’est-à-dire que l’œillet d’attache est dans l’alignement du simple.

Il y a deux références :

- les 7237 avec ardillons, de la taille 6 à 4/0

- Les 7238, sans ardillons, de la taille 10 à 1/0

 

Atelier montage de simples sur les leurres à aspes.
Atelier montage de simples sur les leurres à aspes.

 

Après il faut savoir que remplacer les triples par des simples va alléger votre leurre. Et il y à certains leurres très techniques qui sont tester et valider au gramme près, voire moins. Il faut donc arriver à retrouver le même poids lorsque l’on monte des simples pour que le leurre reste ‘Suspending’ et ne devienne pas ‘Floating’ par exemple. Je parle surtout des leurres qu’il faut animer style minnow, jerk minnow…

Sur les leurres que l’on ramène en linéaire comme les Cranckbait ou les Swimbait par exemple, la taille de l’hameçon simple n’aura aucune incidence sur la nage.

 

Il n’y a pas de règle par rapport à la taille d’un simple que l’on va mettre sur un leurre. C’est souvent du ‘cas par cas’.

Mais on peut quand même dire que d’une manière générale on monte d’une ou deux tailles au-dessus du triple d’origine.

Après une saison de test sur l’aspe, je n’ai pas noté plus de loupés malgré leurs attaques explosives.
Après une saison de test sur l’aspe, je n’ai pas noté plus de loupés malgré leurs attaques explosives.

 

8. Est-ce que tu te considères comme un précurseur dans l’utilisation de ces hameçons simples ? Arrives-tu à convertir tes amis pêcheurs qui t’accompagnent dans tes sessions de pêche ?

 

Non je ne me considère pas comme un précurseur. Il y a des pêcheurs aux leurres qui pêchent avec des armements en simples depuis plus longtemps que moi. Jérôme Poiret par exemple, qui a déjà fait plusieurs articles et l’illustre maintenant par des vidéos.

J’ai quelques potes qui s’y mettent oui et d’autres qui écrasent leurs ardillons maintenant, même s’ils continuent à pêcher avec des triples, c’est déjà bien !

Ma copine aussi, qui forcément n’a pas trop le choix, lol ! Et elle s’en sort très bien aussi et décroche très peu de poissons !

 

La joie des pêches en amoureux… Et elle n’a pas le choix que de pêcher comme moi lol ! Ici un Gantia monté avec un 4/0 en ventral et 3/0 en queue.
La joie des pêches en amoureux… Et elle n’a pas le choix que de pêcher comme moi lol ! Ici un Gantia monté avec un 4/0 en ventral et 3/0 en queue.

 

9. Le mot de la fin : quelle serait ta conclusion pour nous convertir à ta pratique ?

 

Je pense que lorsque l’on veut être en harmonie avec le fait de pratiquer le ‘catch and release’ il faut mettre toutes les chances de son côté en limitant les blessures et gagner du temps dans le décrochage du poisson.

A quoi ça sert de crier au ‘no kill’, qui pour moi déjà est un terme que l’on devrait enlever de notre vocabulaire, car tout pêcheur sera un jour confronter à une situation où un poisson ne repartira pas ou sera trop blessé pour le relâcher, si derrière on ne fait pas tout notre possible pour avoir un minimum d’impact.

 

Après bien sûr, pêcher en hameçon en simple et sans ardillon, ça reste planter un hameçon dans la gueule d’un poisson, il n’y a pas de solutions miracles.

Mais de ma petite expérience je peux vous garantir que j’abîme beaucoup moins les poissons et qu’ils repartent plus vite à l’eau.

 

Sachant que la pêche en simple et sans ardillon a bien d’autres avantages comme je l’ai cité plus haut.

Il n’est pas juste question de la santé des poissons, mais bel et bien aussi d’une approche et d’une pratique de la pêche aux leurres différente.

Et puis les pêcheurs au coup, les carpistes et les moucheurs pêchent en simples. Alors pourquoi pas nous ?

 

Voilà je tenais à préciser que chacun est libre de pratiquer la pêche comme bon lui semble, de se faire ses propres expériences et d’évoluer à sa façon.

Respectons la nature, respectons-nous les uns les autres et prenons du plaisir, c’est bien là le plus important.

 

Lien pour les hameçons :

https://www.pecheur.com/achat-hamecon-simple-vmc-inline-super-light-7238-black-nickel-pack-97666.html

https://www.pecheur.com/achat-hamecon-simple-vmc-inline-super-light-7237bn-black-nickel-97665.html

 

L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.
L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.
L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.
L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.
L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.
L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.
L'armement des leurres avec des hameçons simples, quoi de mieux qu'un spécialiste pour en parler.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article