Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
relachetesreves.fr

relachetesreves.fr

Pour continuer à rêver, relâches tes rêves.

Il était une fois le Lac de Madine.

Nous venons de vivre une crise sanitaire sans précédent, toute notre vie et nos habitudes ont été bouleversées avec ce confinement dont on ne voyait pas le bout.

Avant de parler pêche, je voulais présenter mes condoléances à tous ceux qui ont perdu un être cher pendant cette pandémie.

Je vous propose maintenant de vous projeter dans l'avenir, l’accès à notre beau lac est proche. On va enfin pourvoir renouer avec notre passion.

Pour patienter dans ces derniers instants je voulais vous raconter quelques anecdotes, quelques situations de pêche et des concours de circonstance qui nous ont amené vers les grands poissons.

En regardant tous ces moments vécus avec mes coéquipiers, je me dis que ces grands poissons sont imprévisibles et que même si on fait tout pour aller à leur rencontre, on les rencontre toujours par hasard.

Je vais commencer par le plus gros poisson monté dans mon bateau. C'était le 16 mai 2016, ce jour là j'avais rendez vous avec mon ami Jean Claude sur le lac pour une nouvelle aventure. La pêche était difficile, tous les postes y sont passés, tous les leurres, le moral était au plus bas.

Mais avec Jean Claude rien n'est jamais perdu, on a décidé de changer nos habitudes et pêcher vers d'autres postes. Vers 15h30, Jean Claude prends une petite tape et il ferre instinctivement. Le poisson vient doucement et puis arrivé au bateau il repart et nous fait le combat  du siècle.

A ce moment quand vous êtes à l'épuisette, vous tremblez un peu car le poisson de sa vie est là juste devant nous et il ne fera pas plusieurs passages. Au deuxième passage j'arrive à le rentrer dans l'épuisette, la joie éclate dans le bateau, la mesure annonce 130 cm. Il est où le bonheur est bien il est là.

Cette journée n'était pas très productive et pourtant...

Jean Claude Tschan est son brochet de 130 cm sur le lac de Madine.
Jean Claude Tschan est son brochet de 130 cm.

Une autre anecdote en cette année 2016, c'était en juin. De retour sur le lac avec mon ami Jean Claude. Je prends une grosse cartouche d'entrée de jeu. Le poisson est gros, il vient doucement après plusieurs minutes de combat. Voyant qu'il faisait au moins 110 cm, Jean Claude essaie de le prendre rapidement à l’épuisette mais il le prends malheureusement assez loin.

Le poisson ne veut pas se plier et rentrer dans l'épuisette. Ces moments vont assez vites mais tu as tout de même le temps de prier pour qu'il rentre dans cette "putain" d'épuisette.

Et là le pire se produit, le triple s'accroche à l'épuisette, le brochet en profite pour prendre appui dessus et se décroche.

C'est une journée qui commence bien et mal en même temps. Je crois que Jean Claude était encore plus dégoutté que moi.  C'est la pêche.

Brochet métré qui ne veut pas rentrer dans l'épuisette sur le lac de Madine.
Brochet métré qui ne veut pas rentrer dans l'épuisette.
Brochet métré qui n'est pas rentré dans l'épuisette sur le lac de Madine.
Brochet métré qui n'est pas rentré dans l'épuisette.

Ce jour là je me suis fais démonter un dexter shad 250 sur une touche inférable par un autre géant. 

Pour finir cette journée en beauté, les dieux de la pêche m'ont tout de même permis de finir sur ce très beau brochet de 97 cm. 

Brochet de 97 cm du lac de Madine. Pêche au leurre.
Brochet de 97 cm du lac de Madine.

Et que dire de ce 16 octobre, je lance et je fais un brochet correct. Je relance au même endroit et boum 105 cm. C'est quand même bizarre la pêche.

brochet métré lac de Madine pêche au leurre.

On change d'année et on se retrouve en 2017. J'avais promis à un copain de l'emmener pêcher sur le lac. Il choisit la date du premier novembre.

On commence de bonne heure, il y a peu de barques sur le lac. La première demi heure est très calme. Je regarde un post au loin où il n'y a pas de bateau. Tout à coup dans ma tête, je me dis : Il faut qu'on aille là-bas avant pour être les premiers sur le poste.

Il y a tout de même un kilomètre, mon invité rouspète un peu. Il me dit : Pourquoi tu vas là-bas ? Je ne sais pas, une intuition. Il lance et boum 122 cm. incroyable mais vrai.

Brochet de 122 cm pris par Philippe. lac de madine. peche au leurre.
Brochet de 122 cm pris par Philippe.

Partons maintenant en 2018. Il fait chaud ce vendredi soir, le tonnerre gronde et il pleut toute la nuit. Je me lève et je vois un ciel nuageux avec du vent. Je téléphone à Patrick pour savoir si il est partant pour une après midi sur le lac. Il me dit oui j'avais la même idée.

A peine une heure de pêche et déjà un gros poisson qui retourne au bateau, dommage. Tout à coup je prends une grosse cartouche et après un combat digne de ce nom, le poisson se rend pour une séance photo.

Je relance et Patrick n'a pas le temps de ranger l'appareil photo et je reprends une grosse touche, on pense au même poisson mais pas du tout.

C'est quand même bizarre la pêche.

Retour sur le mois d'octobre 2018.

Mon ami Thibaut me dit : On pêche ensemble cette semaine ? Je regarde la météo et je lui dis c'est mercredi la bonne journée mais je travaille le matin. On ne pourra donc pêcher que l’après midi. Ce n'est pas grave, il ne faut pas longtemps pour rencontrer un géant.

Les vagues sont là comme prévu, c'est parti pour la recherche de nos rêves.

Thibaut fait d'entrée un beau poisson et puis vient le moment où il me dit "poisson", c'est lourd, la canne plie comme jamais.  On a affaire à un géant et il va falloir gagner le combat. Rien n'est facile, il est allergique à l'épuisette puis va dans le moteur. Il finit par rentrer dans l'épuisette, quelle émotion.

brochet 120 cm lac de madine peche au leurre
Thibaut et son brochet de 120 cm.

On remet cela avec Antoine deux jours plus tard mais malheureusement c'est dur très dur. On fait quelques poissons mais rien de gros. Le ciel commence à baisser et je lui dis : Je pense que c'est fini, on a fait tout ce qui était possible pour faire un gros mais sans succès. Je commence à ranger et je me dirige vers la mise à l'eau.

Et puis dans ma tête, un truc me dit arrête toi. A ce moment, je me rappelle, regarder mon sondeur que j'allais éteindre.

Antoine ne comprend plus rien, je lui dis : On peut faire quelques lancés ici. On remet chacun un leurre et au premier lancés boum, 111 cm.

Encore une histoire incroyable, pourquoi...

Je vais finir cette série d'anecdotes par une journée de pêche au mois d’août dernier. La météo annonçait de la pluie et beaucoup de vent. Malgré cette météo capricieuse, je sentais qu'il y avait un coup à faire.

Antoine attrape un brochet de 95 cm le matin, je décroche un poisson semblable au sien  et plus rien.

L’après midi sera exceptionnelle, magique et on finira avec deux poissons métrés et un total de 12 poissons de plus de de 80 cm. Une journée qui restera à jamais gravée dans nos mémoires.

Antoine et son brochet métré de 106 cm, lac de madine pêche au leurre.
Antoine et son brochet métré de 106 cm.

J’espère que vous aurez autant de plaisir à lire cet article que j'en ai eu à l'écrire.

Ces moments sont magiques mais il faut tout de même avouer que c'est des heures et des heures de pêche pour souvent quelques minutes d'adrénaline. Ces minutes on ne les oubliera jamais.

Il va bientôt être l'heure pour vous de retrouver votre lac, je vous dis merde.

Une bonne journée de pêche sur le lac est mieux qu'une journée de confinement même si on finit sans poisson.

N'oubliez jamais :

Pour continuer à rêver,

Relâches tes rêves.  

Salut.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article