Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
relachetesreves.fr

relachetesreves.fr

Pour continuer à rêver, relâches tes rêves.

Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.

 

Une nouvelle après-midi de pêche sur le lac de Madine se profile avec mon ami JC. Sorti du boulot, le matos était déjà dans la voiture, à peine le temps de manger.

C’est parti à la recherche de nos rêves.

Arrivé sur le lac le vent souffle de secteur Sud, assez fort mais pas trop. Juste ce qu’il faut. Un ciel partagé entre soleil et nuage nous met en confiance.

Les temps sont durs actuellement sur le lac mais avec cette météo encourageante, on peut y croire.

Comme d’habitude, l’objectif est d’attraper un très beau poisson, un grand brochet. On commence par un secteur difficile mais qui peut rapporter gros.

Les lancés s’enchainent et rien ne se passe. Pas de panique on est dans le créneau 14 à 17 heures, c’est presque normal.

Et puis JC fait un poisson maillé, on ne sera pas capot.

C’est ensuite à mon tour de faire un poisson juste maillé. Pour maximiser leur chance de survie,  ils seront décrochés dans l’eau.

Changement de poste, JC prend une touche non concrétisée. Il croit d’abord à un petit poisson mais arrivé au bateau son bas de ligne est entaillé sur 10 cm. On peut tout imaginer, surtout le fait que ce soit l’œuvre d’un grand brochet, alors on insiste sur le poste mais sans réussite.

Il est 17 heures et je lui dis les choses sérieuses vont commencer. On se motive comme on peut car le lac n’est pas trop généreux.

Les minutes passent voir les heures, les lancés s’enchainent et rien de rien. Pourtant comme on se dit, plus on avance plus c’est chaud (qui dit chaud dit big fish).

Il ne nous reste qu’un poste avant de passer à autre chose, c’est maintenant ou jamais.

Je lance, contact avec l’eau, trois tours de manivelle et boom. Une attaque magnifique, digne d’un géant. Les poissons ont de la force actuellement et rien n’est sure tant que l’on ne l’a pas vu.

Le poisson se bat comme un beau diable. Puis il décide de prendre de l’élan et monter en surface pour faire une chandelle. C’est à ce moment-là que je m’aperçois que j’ai un client au bout de la ligne. Ce poisson que j’espère tant à chaque fois que j’arrive au bord de l’eau.

Pour contrer ses envies de sauter en l’air je mets ma canne dans l’eau et c’est reparti pour un tour.

Il commence à se fatiguer et approche de l’épuisette mais refuse de se rendre. La tension monte, les derniers centimètres sont souvent difficiles.

Il est dedans, la joie éclate sur le bateau. Après plusieurs très gros poissons décrochés et un capot vendredi (même pas un petit poisson), je suis heureux.

Mais tout n’est pas fini, je décroche le poisson dans l’épuisette et à ce moment-là il saute en l’air et atterrit dans la barque. On a failli ne pas avoir de photo et ne rien mesurer.

Passage sur la toise rapide, les trois chiffres sont dépassés pour atteindre 103 cm.

Quelques photos et un retour bien mérité dans son élément naturel pour que d’autres pêcheurs puissent rêver à leur tour.

On continue notre quête et c’est au tour de JC de prendre une touche pas très loin du bateau. C’est toujours difficile à combattre dans ces conditions. Son expérience lui permet de gérer parfaitement la situation. Le brochet est dans l’épuisette, un beau poisson. Séance photo rapide et remise en liberté.

Pour la dernière heure, je propose à JC un dernier poste dans lequel j’ai confiance mais pas de grand brochet comme je l’aurai espéré.

Nous prendrons quelques poissons maillés décrochés dans l’eau sans prendre de photo.

Cet après-midi se termine avec 7 poissons au bateau, il est l’heure de rentrer car demain le réveil va sonner très tôt.

Je suis très heureux de cette journée cela faisait un moment que je n’avais pas dépassé cette barre mythique.

Et puis c’est ma plus belle année avec 7 poissons au-dessus de 100 cm dont un nouveau record. Pour moi qui consacre ma pêche à la recherche de ces géants, c’est magnifique. Comme dans un rêve.

Cette traque des grands brochets est de plus en plus compliquée sur cette partie du lac. Ils ont vu passer des milliers de leurres. Il faut s’adapter, rechercher, traquer mais il faut surtout avoir un peu de chance comme dans tout. Etre au bon moment au bon endroit.

Vous qui avez lu ces quelques lignes, si vous tentez votre chance sur le lac, sachez que vos rêves sont là juste en dessous de vous. Mais sachez aussi que pour arriver à ces résultats, c’est des heures et des heures passées sur l’eau. C’est aussi des belles douilles comme on dit, des journées sans poisson.

N’oubliez jamais :

Pour continuer à rêver,

Relâche tes rêves.

Salut.

Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.
Une belle après midi sur le lac, la barre mythique est dépassée.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :